Formation : « Comment j’apprends, comment j’enseigne »

Le CIP vous propose une formation (3h) : « Comment j’apprends, comment j’enseigne« .

Deux dates possibles (le mercredi 11/07/12, ou le vendredi 13/07/12) de 14h à 17h

Pour vous inscrire, rendez vous à cette adresse (merci de cocher toutes vos disponibilités):
http://www.doodle.com/dvbp573tgfpu28df

*Objectif*
– Développer ses compétences en matière d’enseignement : motivation des étudiants, savoir-faire pédagogique, gestion du groupe.

*Programme*
– Définir son profil d’enseignant
– Découvrir la notion de profil de compréhension : auditif, visuel, kinesthésique
– Découvrir la notion de profil de motivation
– Envisager des modalités de gestion des conflits

*Formateur*
Hélène Weber

*Pratique*
Durée : 3 Heures 14h-17h à l’UTT le 11/07 ou le 13/07
20 places disponibles

Taxonomies d’habiletés

Vous avez sûrement entendu parler de la fameuse taxonomie de Bloom qui propose une classification des niveaux d’acquisition des connaissances. Mais connaissez-vous sa version 2001 ? Nous l’appellerons la V-2011.0.2x (… non non, je m’égare !) : Anderson et Krathwohl l’ont retravaillé afin de la remettre au goût du jour et tenir compte des technologies, du elearning, des nouveaux usages, … toujours 6 niveaux mais en plus, l’intégration des types de connaissances.

Je vous invite à regarder de très près cette vidéo du RECIT qui permet de réviser :

Enfin, si vous vous dites, « c’est bien beau mais à quoi ça va me servir concrètement ? », la réflexion y est engagée : déterminer clairement où je compte amener mes étudiants soit identifier la transformation cognitive à opérer ! (Je rajouterai en fonction de leur point de départ) …. Et donc à :

  • identifier le parcours à créer pour leur permettre d’atteindre les objectifs fixés,
  • trouver des indices sur les blocages rencontrés
  • vous aider à poser les bonnes questions pour construire des évaluations pertinentes

Ou comment choisir efficacement un moyen de locomotion (stratégie pédagogique, déroulement des activités, structure des connaissances, temps imparti…) en tenant compte du point de départ (niveau initial) et de l’arrivée (objectifs à atteindre) !

(Vu ici : http://www.elearning.fr/2011/05/la-taxonomie-danderson-et-de-krathwohl/ … Merci !)

Nous enseignons mais apprennent-ils ?

Je suis fan de Marcel Lebrun … c’est un fait ! Alors pour vous « rallier à ma cause », voici un exemple d’article sur son blog (que je vous invite par la même occasion à suivre).

Il traite ici d' »alignement constructiviste » et nous explique sa vision de la théorie de John Biggs… En effet, dit comme ça, ça fait un peu peur mais rassurez-vous, non seulement Marcel sait contextualiser et illustrer de façon limpide ses propos mais les vidéos associées à cet article sont inspirées et ludiques.

En bref, pour bien enseigner, il faut d’abord admettre que l’enseignant ne fait que mettre en place des situations favorables à l’apprentissage de l’étudiant… mais ne peut pas apprendre à sa place ! Et pour réussir cette étape, comprendre qui sont ses étudiants, ce qu’ils font et comment ils apprennent le mieux est un bon début !

La solution en quelques mots-clés : motivation, implication, activité, objectifs clairs, évaluation, méthodes et outils en adéquation !

Je n’en dis pas plus, voyez par vous même !

(Personnellement, je ne retiens de ces vidéos que le fait que les étudiants méritants et les enseignants efficaces sont … des femmes ! :-))

Enfin, pour confirmer et illustrer cette implication à donner à l’étudiant sur son propre apprentissage, je vous propose de lire cet article de Henri Boudreault (encore un blog à suivre) : « Donner le contrôle des apprentissages à l’apprenant avec la feuille de route ».